Test all

Résultat

#1 reg21 : La notification des évènements en service a pour objectif :

#2 M30 : Après un effort supérieur à la limite élastique, la pièce:

#3 La lecture du compas n’est pas perturbée :

 

Le compas est perturbé par les accélérations. En vol stabilisé, l’altitude lui fait ni chaud ni froid (encore qu’à partir d’une certaine altitude, ça pèle un peu).

#4 La déviation du compas varie, pour un aéronef donné, en fonction :

 

Attention, on parle bien de la déviation du compas, qui varie en fonction de l’orientation. Par exemple, on pourra avoir -2° de déviation au 270°, et 0° au nord.

Les accélérations perturbent les indications du compas, mais ne modifient pas la déviation.

#5 Une distance de 30 nautiques (NM) exprimée en kilomètres (km) correspond à :

 

1 NM = 1,852 km.

#6 Vous estimez que votre sécurité a été compromise par la proximité d’un autre aéronef :

#7 Une information visuelle en temps réel de l’environnement de l’aéronef télépiloté en avant de la trajectoire est exigée pour le scénario :

 

2.8. Conditions spécifiques aux aéronefs utilisés dans le cadre du scénario S-4

2.8.1. Les aéronefs utilisés dans le cadre du scénario opérationnel S-4 satisfont les conditions du paragraphe 2.6 et des paragraphes 2.8.2 et 2.8.3.
2.8.2. Le télépilote dispose d’une information visuelle en temps réel de l’environnement de l’aéronef télépiloté en avant de la trajectoire, permettant de limiter le risque de collision avec les personnes ou les biens au sol en cas d’atterrissage d’urgence.

2.8.3. Les justificatifs de conformité requis au paragraphe 2.1.3. comprennent notamment les informations suivantes :

a) Description générale détaillée du fonctionnement matériel ;
b) Analyse des modes de défaillance et de leurs effets, et moyens d’atténuation des risques associés ;
c) Maîtrise des codes source des logiciels et évaluation de leur bon fonctionnement par le postulant à l’attestation de conception ;

 

d) Manuel d’utilisation requis au paragraphe 2.2.3.a) incluant :

– procédure d’obtention et de saisie des points de navigation des missions à effectuer et vérifications pour limiter les erreurs potentielles ;
– limitations opérationnelles ;
– listes de vérification (check-lists) avant et après vol ;

– liste des alarmes parvenant au télépilote et les procédures associées aux modes dégradés ;

e) Compte rendu d’épreuves en vol démontrant :

– la conformité et le bon fonctionnement des dispositifs et fonctions requis par les conditions de sécurité applicables ;
– le périmètre d’atterrissage d’urgence en cas d’interruption du vol par le télépilote ou un automatisme embarqué.

#8 meteo44 : Lorsque de la brume est signalée par les services météorologiques, vous considérez que la visibilité est:

#9 M41 : Les voiles se dégradent rapidement:

#10 reg34 : Avant la première mise en œuvre d’un aéronef télépiloté dans le cadre du scénario opérationnel S-4, le télépilote :

#11 La vitesse réelle instantanée fournie par le GPS est la vitesse :

Le GPS mesure votre position et votre déplacement par rapport à son référentiel : la Terre. Il s’agit donc d’une vitesse sol.

#12 La tension d’une batterie est exprimée en :

#13 Le cap vrai (Cv) est l’orientation de l’axe longitudinal de l’aéronef par rapport :

 

Le cap vrai est l’angle entre l’axe longitudinal de l’avion et le Nord vrai.

#14 meteo46 : Le vent d’Autan est un vent de:

#15 M37 : Le réglage de la richesse d’un mélange air / essence s’effectue :

#16 L’altitude d’un aéronef est définie comme étant la distance verticale le séparant :

#17 meteo49 : La convection est un phénomène déclenché par:

#18 L’altimètre est un instrument qui indique :

 

L’altimètre indique une altitude… question à deux balles, et la réponse pareille ! L’altimètre indique la hauteur au-dessus d’une surface isobarique choisie par le pilote, calculée selon le gradient de pression de l’atmosphère standard.

#19 M17 : Les bougies d’allumage sont caractérisées par:

#20 Pour calculer une position en deux dimensions (latitude et longitude), un récepteur GPS a besoin au minimum des signaux de :

 

Le GPS mesure la distance par rapport à un satellite.
Si vous ne capter qu’un satellite, l’éventail de positions possibles sera représenté par une sphère autour du satellite.
Avec un deuxième GPS, cette sphère se réduit à un cercle, intersection des deux sphères des deux satellites.
Un troisième satellite permet de ramener les deux positions possibles à deux points, dont un est éliminé d’office car complètement farfelu.

Fini
error: Content is protected !!